Accueil » La Galerie d’Art DPJ à Sète

La Galerie d’Art DPJ à Sète

Sur un quai du Canal royal, là où le coeur de Sète bat le plus intensément, la galerie de l’atelier DPJ vous invite à une étonnante balade dans l’art contemporain. La porte s’ouvre librement en toute simplicité sur une vraie balade artistique. Marlène Hezzat vous laissera flâner, mais sera là pour répondre à toutes vos questions.

IMG 8813 2

 

 

Les oeuvres exposées sont toutes des créations originales, produites par l’atelier à partir de dessins conçus spécifiquement par les artistes.

Vous serez surpris par la diversité des styles, des formats, et des signatures. Les plus connues d’entre elles en côtoient d’autres encore en devenir, mais toutes les oeuvres sont le fruit d’un même parcours : elles sont passées de la main de l’artiste à la main du graveur; il les décline ensuite sur ses machines pour réaliser le « multiple d’artiste», un tirage en nombre limité, dont chaque exemplaire reste une oeuvre originale, numérotée et signée.

IMG 9800 2

Si votre curiosité en demande davantage, laissez vous guider : vous serez fascinés par la beauté des matrices sculptées par le graveur dans le bois de poirier, vous pourrez caresser les papiers chiffons faits-main, et on pourra vous parler de chacun des artistes : Sétois bien sûr, mais aussi Japonais, Philippin, Américain…

 

7 2
1IMG 019769 2

On vous racontera aussi l’histoire de ces vieilles machines, les presses typographiques. Dans la galerie, vous pourrez même en voir une très ancienne, qu’on actionnait à la main et qui pourrait encore fonctionner.

Vous saurez tout de l’estampe et de la gravure sur bois, et vous verrez que pour commencer ou enrichir une collection, le choix est vaste et propose un large éventail de prix, qui sont tous affichés.

Enfin, si vous avez un peu de chance, peut-être vous accordera-t-on le privilège de découvrir l’atelier, mais chut …

 

À la une

Nouveauté septembre : l’estampe d’Aldo Biascamano

12 septembre 2021

Les fridents d’Aldo Biascamano : emblèmes de sa mythologie sétoise. Pour réaliser cette estampe, six bois ont été utilisés, soit un bois par couleur. Après l’impression d’une couleur, les feuilles sont mises à sécher puis repasseront dans la presse pour l’impression des autres couleurs, chaque passage se superposant ainsi aux autres. La partie en écriture…