Accueil » Topolino

Topolino

Portrait Topolino Artiste

L'Artiste

D’abord et avant tout, Topolino est un dessinateur. Il a le trait vif, tantôt continu, tantôt sinueux, tantôt hachuré, toujours noir, fais au Posca, une sorte de feutre de plus ou moins grosse épaisseur, qui ne contraint jamais la forme mais la laisse respirer, voire trembler au fur et à mesure qu’elle apparait que la feuille de papier ou sur la toile. « Je dessine comme au Télécran », dit-il pour qu’on se fasse une image de son tracé.

Il ne se sépare jamais de son carnet de dessin – à moins que ce ne soit lui qui ne quitte pas l’artiste –, toujours prompt à aller se poster ici ou là pour capter une vue, un angle, un moment suspendu. L’engagement si particulier qu’il a avec la ville de Sète, « sa » ville, celle où il est né (engagement lui n’est pas sans rappeler le statut de « peintre la marine » qui existe toujours), n’a fait que renforcer au fil du temps cette relation quasi charnelle qu’il entretien avec elle.

Au travail Topolino est boulimique ; aussi les carnets, les dessins, les croquis s’accumulent et s’entassent-ils un peu partout où il s’installe. La plupart des images qu’il nous donne de sa ville sont essentiellement des vues d’architectures, sinon du paysage urbain, et ne sont que rarement ponctuées par une présence humaine. Il n’en reste pas moins que l’ensemble constitué est vivant et qu’il transcrit justement ce qui fait l’âme de Sète.
À l’instar de ces relevés photographiques du temps passé qui alignaient à touche-touche les facades des rues d’une ville, les œuvres de Topolino composent comme une grande fresque de la sienne dans une forme davantage fragmentée mais tout aussi puissante d’expression.

Philippe Piguet

Ses oeuvres

7 résultats affichés